Un trésor de donnés

September 27, 2017

 

 

"En reliant dossiers cliniques avec données génomiques, nous avons   maintenant le pouvoir de mettre en correspondance les nombreuses contributions génétiques et environnementales aux maladies. Les chercheurs impliqués dans ce projet ont ainsi traité les informations génétiques recueillies par les fournisseurs de soins de santé pour identifier les variantes liées au cancer de la prostate, aux allergies, au glaucome, à la dégénérescence maculaire, au diabète, à un taux de cholestérol élevé...

« L'intérêt de cet ensemble de données, explique le Dr Risch, est qu'il couvre d'innombrables maladies, et que les dossiers médicaux sont constamment mis à jour tant que la cohorte vieillit."

L'équipe décrit comment elle a traité plus de 100 000 échantillons capables de caractériser 70 milliards de variantes génétiques en seulement 2 ans. « Des données fiables à partir de prélèvements de salive, avec un taux de réussite de 96% ; des résultats très cohérent avec les conclusions des études de sang ». Le Docteur Neil Risch rajoute: "C'est un trésor incroyable de données Les informations recueillies lors des soins médicaux sont beaucoup plus complètes que les mesures isolées que nous ferions dans une étude traditionnelle. »

Parce que l'âge moyen des participants de la cohorte était de 63 ans, la recherche a porté sur les maladies liées à l'âge, incluant la longueur des télomères. Il a été ainsi démontré par exemple, que pour les hommes entre 50 et 75 ans, les télomères étaient plus courts que chez les femmes de la même tranche d'âge.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents