L'isolement social et la longueur des télomères

April 15, 2018

Une équipe de vétérinaires Autrichiens vient de fournir la preuve que l'isolement social affecte la longueur des télomères chez les animaux, comme chez les humains, prouvant par-là que les mécanismes sont identiques dans les deux groupes : les télomères se dégradent avec l'âge et des mauvaises conditions de vie. C'est ce que relate le Docteur Michael Fox de l'Universal Uclick, Missouri dans un livre qui relate d'autres exemples du même type, chez des chiens ou comme ces perroquets gris d’Afrique, élevés seuls et en captivité, qui vieillissent plus rapidement, en cause des télomères plus courts, par rapport à ceux traités par paires ou en groupes. Cela appuie l'hypothèse des enquêteurs que les télomères constituent un marqueur indiquant l'exposition au stress chronique chez les animaux de compagnie en général, par la mesure de leur taux de corticostéroïdes, hormones du stress.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents